L'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) est responsable de 16 attaques en Février 2017.

CT-gray-long-website-and-IC-text.png

Rapport Mensuel: Février 2017​
Résumé
L'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) est responsable de 16 attaques en Février 2017 lors desquelles elle a enlevé 70 civils, 32 en République Démocratique du Congo (RDC) et 38 en République Centrafricaine (RCA). Ces 70 enlèvements représentent le plus grand nombre de personnes enlevées en un mois depuis le mois de Septembre 2016, mais est aussi une nette réduction par rapport à Février 2016, lorsque les groupes de la LRA ont enlevé 131 civils, principalement dans l'est de la RCA. 53 des 70 personnes enlevées en Février 2017 se sont échappées ou ont été relâchées, 17 personnes sont toujours portées disparues. En outre, 15 personnes se sont échappées de longue captivité dans la LRA, dont 8 femmes et enfants.

En plus des activités liées à la LRA, des groupes armés non identifiés ont été responsables de 6 attaques supplémentaires contre des civils. Plus particulièrement, des forces armées non identifiées ont pillé un camion qui avait été chargé de transporter de la nourriture pour les réfugiés près d'Obo, poursuivant une tendance d'attaques sur des véhicules le long de la route Rafai-Obo.
Attaques de groupes armés en Février 2017 

Screen-Shot-2017-03-21-at-14-34-42.png

Des groupes armés ciblent la zone Djemah-Derbissaka-Zemio dans l'est de la RCA
En Février, les attaques des groupes de la LRA dans la préfecture du Haut Mbomou de la RCA ont été concentrées principalement autour de la communauté de Ngouyo dans la région Djemah-Derbissaka-Zemio. Au cours de trois jours, entre le 22 Février et le 25 Février, des assaillants de la LRA ont attaqué quatre fois des cyclistes près de Ngouyo, pillant des vivres, de l'argent et des vêtements et enlevant 7 personnes pour porter les biens pillés. Le 17 Février 2017, des forces de la LRA ont attaqué la communauté voisine de Derbissaka, où ils ont forcé 4 civils, dont 2 femmes, à transporter des marchandises qui avaient été pillées de la communauté. On ignore encore si ces attaques ont été menées par un groupe de la LRA fidèle à Joseph Kony ou par le groupe dissident LRA dirigé par Achaye Doctor, qui a périodiquement opéré dans cette région du Haut Mbomou en RCA depuis sa désertion de la LRA de Kony à la fin de 2014.

En plus de l'activité de la LRA, le 10 Février, un groupe armé non identifié a tendu une embuscade à un camion qui avait été chargé de transporter de la nourriture pour les réfugiés. Le camion était escorté par les forces de sécurité Centrafricaines (FACA) qui ont échangé des tirs avec les assaillants. Aucune victime n'a été signalée après l'incident. Cependant, les attaques le long de la route Rafai-Obo ont augmenté depuis Octobre 2016 et comprennent le pillage d'un autre camion transportant des vivres pour les réfugiés, l'embuscade d'un convoi MINUSCA et l'attaque d'un convoi escorté par des soldats de l'Union Africaine en Janvier (voir Rapport Mensuel: Janvier 2017). L'attaque de Février est la septième embuscade par des groupes armés non identifiés signalés le long de la route Rafai-Obo depuis Octobre 2016.
Attaques de la LRA dans la région Djemah-Derbissaka-Zemio, Février 2017 

Screen-Shot-2017-03-21-at-14-43-44.png

Recrudescence des attaques le long de la route Banda-Doruma au nord de la RDC
La province du Haut Uélé dans le nord de la RDC a connu une recrudescence des attaques en Février 2017 le long de la route Banda-Doruma, où les forces de la LRA ont effectué sept attaques. Le 9 Février, la LRA a enlevé temporairement 14 civils pour porter des marchandises pillées, tandis que le 4 février, 9 mineurs ont été enlevés à Dingilo. Trois d'entre eux restent introuvables. Au sud-ouest de Doruma et plus près de Banda, 5 hommes et 4 garçons ont également été temporairement enlevés le 20 Février par des assaillants de la LRA après que ces derniers aient pillé des aliments dans la communauté de Dikuma. Des attaques de groupes armés non identifiés ont également été menées près de Banda, où des hommes armés non identifiés ont pillé un agriculteur le 15 Février et un cycliste le 25 Février.

15 personnes s'échappent après une longue captivité dans la LRA 
En Février, 15 personnes se sont échappées de la LRA après une longue captivité, définie comme une période de six mois ou plus au sein de la LRA. Ce chiffre représente une augmentation significative par rapport aux trois mois précédents, alors qu'un total de 9 personnes enlevées sur le long terme s’étaient échappées de la LRA. En RCA, deux jeunes Centrafricains se sont échappés à Kitesa et Bria après avoir passé plus d'un an en captivité. Dans la province du Haut Uélé, en RDC, un combattant Ougandais a déserté le 24 Février, accompagné de 2 jeunes hommes Congolais, d'une femme et de son bébé. Les commandants de la LRA ont également libéré cinq femmes et enfants à un civil Congolais près de Naparka le 4 Février. Un jeune homme Centrafricain de 19 ans a pu s’échapper lors d'un échange de tirs entre les forces de sécurité et les forces de la LRA à Dikuma le 25 Février. Enfin, 2 garçons Congolais se sont échappés près de Zangabai après presque un an en captivité. Un article du 10 Mars dans le Wall Street Journal a documenté les efforts continus pour encourager les captifs à long terme de la LRA à s’échapper, tout en faisant également référence aux statistiques du LRA Crisis Tracker pour noter que le groupe rebelle reste une menace active pour les civils.
Captifs de la LRA de longue durée, Janvier 2016Février 2017 

Screen-Shot-2017-03-22-at-07-32-06.png

Mise à Jour des Programmatiques
En Février, les équipes d'Invisible Children en RDC et en RCA, en collaboration avec des partenaires régionaux, ont pu coordonner le rapatriement de 3 jeunes Congolais qui avaient échappé à la captivité de la LRA à la fin de 2016. Invisible Children a également aidé à placer les trois garçons avec des familles d'accueil en RDC. Leur famille a été informée de leur situation par l'intermédiaire du Système d'Alerte Précoce (SAP) de Invisible Children.

Le SAP de Invisible Children a également facilité le sauvetage d'un jeune Congolais qui avait été blessé par balle par des braconniers armés pendant la pêche avec son frère et son père à l'ouest du Parc National de la Garamba, en RDC. Après avoir été avisés par le EWN, nos collègues du Parc National de la Garamba ont envoyé leur propre avion et leur médecin pour récupérer le jeune homme, qui était dans un état critique. Ils l'ont conduit à l'hôpital le plus proche de Dungu, en RDC, où le personnel médical l'a stabilisé. Il est maintenant guérit et sur le chemin du rétablissement.
 
En RCA, Invisible Children a travaillé avec le partenaire local AFASVR pour former les familles d'accueil à la guérison des traumatismes et à la protection des enfants afin de renforcer leurs capacités à accueillir les rescapés de la LRA dans leur foyer en attendant le rapatriement et la réunification. La formation comprenait des ateliers sur le soutien psychosocial, les traumatismes et les droits des enfants ainsi que la meilleure façon de les protéger.
Familles d'accueil lors de la formation sur le traumatisme et la protection des enfants, Février 2017 

Picture1-censored.jpg

​----
Visit the LRA Crisis Tracker to view our interactive map and learn more about how we collect, vet, and analyze data. Please contact Sean Poole - spoole@invisiblechildren.com & Paul Ronan - paul@theresolve.org with any comments or questions.