Resolve-CT-IC-logo.png

Rapport Mensuel: Novembre 2016

​Résumé
L'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) a enlevé 25 civils lors de 10 attaques en Novembre, avec la plupart des enlèvements dans l'est de la République Centrafricaine (RCA). Une série d'affrontements entre des factions des ex-Séléka à et près de Bria, RCA, a fait 14 morts de civils à la fin du mois de Novembre. Des groupes armés continuent d'être actifs dans le nord de la République Démocratique du Congo (RDC), particulièrement le long de la frontière Sud Soudanaise avec l'Equatoria Occidental. 
Attaques de groupes armés sur des civils dans l'est de la RCA et dans le nord-est de la RDC, Novembre 2016

Screen-Shot-2016-12-14-at-10-39-43-AM.png

Screen-Shot-2016-12-14-at-10-45-52-AM.png

Note: La localisation de certains points indiquant des attaques a été légèrement ajustée afin d'améliorer la visibilité. 
Des niveaux de violence de la LRA bas cohérents avec les années précédentes 
Les 25 enlèvements de civils par la LRA sont cohérents avec les années précédentes, lorsque les activités de la LRA en Novembre sont plus basses avant d'augmenter entre Décembre et Mars pendant la saison sèche. Une majorité significative (19) des enlèvements de la LRA en Novembre s'est passé lors de deux attaques dans la communauté minière de Yangou-Péndéré dans la préfécture de la Haute Kotto en RCA, la première le 9 Novembre et la seconde le 24 Novembre. Yangou-Péndéré se trouve à 50km de l'enclave de Kafia Kingi, où le leader de la LRA, Joseph Kony, et son groupe opère fréquemment.

En RDC, les attaques de la LRA étaient regroupées près du village de Nambia dans la province du Haut Uélé. Un groupe de la LRA a mené quatre attaques entre le 4-13 Novembre, principalement en pillant de la nourriture et autres biens.
Violence de la LRA contre des civils, Janvier–Novembre 2016

Screen-Shot-2016-12-08-at-6-03-35-PM.png

Attaques par les groupes armés dans la province du Haut Uélé en RDC   
Les groupes armés ont continué à être actifs dans la province du Haut Uélé en RDC le long de la frontière avec le Soudan du Sud en Novembre. Des hommes armés Sud Soudanais, probablement liés à la milice rebelle de Alfred Fatuyo, ont pillé un ménage le 22 Novembre près du village de Bangalu, où les frontières de la RCA, RDC et Soudan du Sud se rencontrent. Les forces de Fatuyo sont également peut-être responsable de trois autres attaques dans la région en Novembre qui avaient été attribuées à des groupes armés non identifiés. Ces attaques incluent l'enlèvement temporaire de 40 civils près de Doruma le 26 Novembre lors de raids visant à piller de la nourriture et autres provisions. De nouvelles preuves d'abus contre les civils de la part des groupes armés et les forces de sécurité Sud Soudanaises dans l'état d'Equatoria Central ont également fait surface, soulignant les dynamiques qui ont conduit au débordement de groupes armés et réfugiés en RDC. 
Mise à Jour Programmatiques
Invisible Children a fait un atelier sur le Renforcement des mécanismes transfrontaliers de protection communautaire pour améliorer la sécurité humaine et la conservation de la faune dans la région du Parc de Garamba à Arua, Ouganda entre le 15 et 17 Novembre. L'atelier a réuni des membres de la société civile, des ONGs, et des représentants du gouvernement de la RDC, Soudan du Sud et Ouganda, et la communauté internationale pour discuter des liens entre la conservation de la faune et la sécurité humaine dans la région de la Garamba et identifier des étapes concrètes pour réduire les menaces que les groupes armés posent pour les civils et la faune. 

​----
Visit the LRA Crisis Tracker to view our interactive map and learn more about how we collect, vet, and analyze data. Please contact Sean Poole - spoole@invisiblechildren.com & Paul Ronan - paul@theresolve.org with any comments or questions.